Et le Nico revient l'année suivante !

Publié le par nico-ecolo

Mais où est-ce que tu revient Nico ? Pour mon plus grand plaisir, je retourne à RDJ une année de plus !

 

Mais je croyais que tu avais dépassé la limite d'âge (18 ans), comment se fait-il que tu puisses repartir ?

« Les choses sont simples en réalité » comme dirait le pompier dans la cantatrice chauve. Je m'en vais vous l’conter : un jour, par hasard, alors que j'étais connecté à MSN, je reçois un message d'Annie RAJA (la collaboratrice de Jean-Pierre, le créateur de Rêves de Jeux). Elle me dit : « Voudrais–tu revenir une année de plus à RDJ ? ». « Mais avec plaisir ! Pourquoi, je peux ??? » lui répondis-je. « Oui ! J’envoie une demande au ministère de jeunesse et sport pour avoir une dérogation et soit il accepte soit il n’accepte pas. » m’expliqua-t-elle. Un mois et 14 jours plus tard environ, je reçus un message d'Annie qui m'expliquait qu’elle avait reçu la dérogation. Et du coup, me voilà repartir encore pour un tour, et quel délicieux tour !

 

Ça veut dire que, si moi aussi, je veux repartir à RDJ alors que je suis dans ma 19ème année, je peux ?

Oui, tu peux mais à certaines conditions : être parti à Rêves de Jeux par l’APF et, bien sûr, montrer de l'intêret pour RDJ et aimer y aller.

 

Mais c'est injuste ?

Je sais mais le monde est injuste. Et puis, quand tu connais Rêves de Jeux, tu comprends pourquoi je veux repartir. Mais attention, je n'abuserai pas de ce droit de revenir (il faut en laisser aux autres un peu aussi). Je ne reviens que parce qu'on me l’a si gentiment proposé.

 

Mon témoignage :

Quand je suis arrivé à Rêves de Jeux, j'étais … Comment dire ? … Un enquiquineur, un chieur (désolé mais ce mot reflète bien ce que j'étais). Je suis allé la première année, en 2007, pour un essai de 14 jours. Cette même année, ils (RDJ) déménagaient de La Vernée vers la Maison rurale et familiale de Mozas. Ensuite, c'est parce que j'étais un enquiquineur de première qu’ils ne voulurent pas me reprendre. Mais, ma mère s'est battue pour que l'on me laisse encore un essai de 14 jours. Tout s'est bien passé ! Et j'ai pus retourné à RDJ pour 19 jours les 2 années suivante. Je remercie donc ma mère car sans elle, je n'aurais pas profité de cette colo hyper–génial– énorme–super–bien !

Ce que je trouve vraiment génial dans ce centre de vacances (pas comme les autres), c’est la tolérance comme un des principes fondateurs. Ils accueillent des handicapés ! Et puis, personne ne se moque de personne. Etant moi-même handicapé, on s'est souvent moqué de moi, et j'en ai souffert. Alors que là, j'ai trouvé une certaine sérénité qui m'a permis de m'affirmer ! Malgré ma voix forte et aiguë, les autres stagicipant me respectaient, ils ne se moquaient pas de moi. RDJ m’a aidé à trouver ma voix … Euh non, voie …

 

Ce paragraphe te paraîtras peut-être niai et « cul–cul », mais si tu me connaissais, tu comprendrais !

 

De plus, RDJ a conservé un esprit d'enfant en adéquation avec le mien (attention : Annie ne prend pas ça comme une insulte mais plutôt comme un compliment). Le créateur alias « le grand ptéro des années farouchement ludiques » (Jean-Pierre BOILLON) a su créer (je pense qu'il ne l'a pas fait tout seul ; mais bon, sait-on jamais !) une colo à la fois très sérieuse où l'on peut s'éclater en jouant mais aussi conserver cet esprit enfantin que j'aime tant. Car, pour moi, il est important de conserver son âme d'enfant pour pouvoir survivre dans ce monde d'adultes.

 

À RDJ, on peut faire toutes sortes de choses :

Aussi bien des jeux (jeux de rôle, jeux de plateau, jeux d'extérieur…) …IMGP2953.---brouyer.jpgDSC_6970---Brouyer.jpg

IMGP3157---Brouyer.jpg

 

… Que des activités diverses (origamis, journal, coutures…)

 DSC_7383---Brouyee.jpg

 

Ma première œuvre d’art (ou pas…) à RDJ : Super Lapin

                                               IMG_6327.JPG    IMG_6320.JPG

 

À me lire, on croirait que je n'ais que partialité pour RDJ ! Et c'est vrai ! Mais pour moi, RDJ m'a apporté beaucoup : le respect, de l'amour plus qu'il n'en faut, la joie de vivre, la façon de m’affirmé … De par son univers, RDJ m'a permis de m'évader, de m'éclater, de rêver, de m'exprimer et surtout, de voir beaucoup plus loin que le bout de mon nez, de prendre en compte les autres, de comprendre que je ne suis pas seul au monde, qu'il faut accorder aussi de l'attention aux autres et que je ne suis pas un mais plusieurs (je fais partis d'une société, c'est dans ce sens là ; je ne suis pas schizophrène).

 

C'est pour cela aussi que je voudrais faire découvrir à d'autre cette colonie pas pareil parce qu'elle est différente des autres.

  

 

Je terminerai donc par 2 petites poésies :

Rêves idylliques

Élaboré par J–P

Vraiment magique

Et même magnifique

Servi par des génies

 

Devenu réalité

Et où on peut s'éclater

 

J'en veux encore !

Et encore !

Une dernière fois

X dernières fois…

Pour votre santé

Je préconiserais d’aller

Sans plus tarder

Au lieu indiqué

 

Vous y trouverez

Tout ce qu'il vous faut

Du soleil, de la bonne humeur,

De la détente, du rire à gogos

Les doses sont à prendre tout le temps

Et à renouveler aussi longtemps

 

Je ne suis pas médecin

Juste RDJiens.

 

 

Je finirais par dire que RDJ,

Ça n'a pas l'air bien, c'est bien !!!

Je dirais même plus,

C’est plus bien que bien !!!

Commenter cet article